Les votes sont ouverts !

Les boulets

Barbara Pompili

ELLE CONCOURT AU PRIX DES BOULETS DU CLIMAT EN TANT QUE

Tueuse d’abeilles

Votez pour ce boulet

Catégorie ministre

Ministre de l’Écologie, elle signe le retour des “néonicotinoïdes”, ces pesticides tueurs d’abeilles qu’elle avait elle-même fait interdire en 2016… mais ça, c’était avant.

  • En 2016, Barbara Pompili porte le combat pour l’interdiction des néonicotinoïdes en France. Elle déclare que “nous avons une responsabilité envers nos enfants” et précise ; "Quoi qu’il arrive, en 2020, c'était fini pour tous les néonicotinoïdes. Si on fait des dérogations et on les laisse courir dans le temps, on sait très bien que c’est la porte ouverte à ce que certains néonicotinoïdes ne soient jamais interdits”. Eh bien justement, quatre ans plus tard, c’est en tant que ministre de l’Écologie qu’elle fait voter une dérogation pour réintroduire ces pesticides pour les betteraves. Un retournement de veste spectaculaire qui ouvre grand la porte à de nouvelles dérogations pour d’autres cultures, malgré la dangerosité de ces pesticides. Interrogée sur cette volte-face, elle prétend sans sourciller qu’elle est justement “en train de les interdire” et qu’elle “assume complètement” cette décision. Elle s’est pourtant absentée de l’hémicycle le jour du vote.

  • Emmanuel Macron avait promis une reprise “sans filtre” des mesures remises par la Convention citoyenne pour le climat en juin 2020. Mais depuis, E. Macron n’a de cesse de mettre des “jokers” ou de diluer les mesures. De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer ce “détricotage” des demandes de la Convention citoyenne. En bon boulet, Barbara Pompili assure : “J'adore le tricot. Et ce qu'on est en train de faire, c'est de tricoter un beau pull vert que vous pourrez mettre à Noël”.

  • Pour B. Pompili, le ministère de l'Écologie doit "donner des solutions qui soient pratiques pour tout le monde, qui plaisent aux entreprises". Qu’importe si leur pollution nous promet une planète invivable.

  • 2018 : Barbara Pompili se félicite de l’interdiction des pesticides tueurs d’abeilles qu’elle a combattus en tant que députée

  • Août 2020 : Elle tente de justifier sa ré-autorisation des mêmes pesticides

  • Novembre 2020 : Elle s’alarme de la présence de pesticides dans les ruches